Sélectionner une page

Suite et fin de notre ballade celtique, de ce bref panorama de la musique classique anglo-saxonne. Où qu’il aille, l’Anglo-Saxon, dit-on, se comporte comme son article : il reste invariable !… At five o’clock, de cinq à sept, l’ascète a ses tics : il trempe son boudoir dans le cup of tea, un cup of tea au discret parfum d' »eternity ».

Une émission musicale proposée par François Prost.