Sélectionner une page

Dans Métaclassique, David Christoffel veut décloisonner la parole sur la musique classique et en repousser les limites. Fabuler, rajeunir, consoler, orner : chaque semaine, l’émission offre une variation radiophonique autour d’un verbe qui sert de ligne de fuite pour une traversée inédite. D’un numéro à l’autre, l’émission accueille des témoignages de musiciens, des entretiens avec des musicologues ou des créations radiophoniques avec des enfants ou des étudiants.

Pour faire de la musique, il ne suffit pas d’apprendre à en jouer, d’en composer ou d’en produire, encore faut-il se défendre. Quand on parcourt les milliers de lettres d’un compositeur aussi célèbre que Maurice Ravel – dont la gloire semble acquise à jamais –, on voit qu’il a passé sa vie à défendre sa musique, mais aussi celle des autres. Même si l’intelligentsia de son époque n’a pas toujours été tendre avec lui, Maurice Ravel s’est toujours montré spécialement loyal, et puis très engagé. La lecture de ses correspondances nous fait faire la connaissance des musiciens défendus par Ravel, l’occasion pour Métaclassique de faire entendre ces compositeurs moins connus que, de son vivant, Ravel a aimé, recommandé, mis en avant. Pour en parler plus en détail, nous recevons Manuel Cornejo qui a recueilli plus de 2500 lettres envoyées ou reçues par Maurice Ravel pour faire une édition critique de cette correspondance publiée au Passeur Editeur, un ouvrage en papier bible qui a été distingué, entre autres, par le Prix des Muses et le Prix Sévigné.