Sélectionner une page

 Une date, un lieu et un silence. Nous sommes le 18 novembre 1803, à Vertières, en Haïti. Le silence, c’est celui de l’historiographie française. C’est à ce silence que s’est intéressé Jean-Pierre Le Glaunec dans L’armée indigène. La défaite de Napoléon en Haïti édité par les éditions Lux. (Patsy)