Sélectionner une page

Dans ce livre, l’auteur s’en prend au roman national canadien, cette construction idéologique qui permet de mettre dominants et dominés sur un même bateau… mais chacun à sa place. Pour lui, le Canada est resté un comptoir commercial qu’on « s’obstine à appeler pays ». (Patsy)