Sélectionner une page

1914-1918, quatre années de guerre, de sang, de tripes et de larmes. La Grande Boucherie mérite bien son surnom. Mais à certains endroits du front, il se passa des choses étonnantes. Christophe Patillon parle de cette fraternisation instituée en certains lieux du front par les soldats eux-mêmes, de cet accord tacite de ne point trop se faire la guerre dès que les brutes galonnées eurent le bon goût de gagner l’arrière…