El Gato Negro, rencontre festival Tissé métisse 2016

Lire

P1070526Axel Matrod aka El Gato Negro, a 15 ans lorsque son patron sérigraphe lui offre une guitare. La cause ? Une envie dévorante de chanter lors de l’apprentissage du métier.
A cet âge là, il écoute du rap et du reggae, mais il sera transporté par la découverte du Buenavista social club. C’est à ce moment phare, qu’il décide de voyager ! Après un séjour au Brésil, ce toulousain en a le cœur net, c’est en Amérique du Sud que son cœur est. Pendant six mois avec son sac à dos, il va parcourir le continent : Argentine, Bolivie, Paraguay…
Il a la bougeotte et lorsqu’il revient en Europe, il décide de s’établir à Barcelone, où il devient musicien de rue et de bars. C’est grâce à la Guardia Civil lui ayant confisqué sa guitare, puisqu’il faisait la manche sur les ramblas, qu’il rencontra Manu Chao qui lui offre une guitare dans un bar où il chante.
Il repart pour le Mexique et reste cette fois-ci quatre ans sur le continent. Il vit désormais de sa musique et sort son premier album (fruit de la rencontre avec d’autres voyageurs).
Une émission d’Alexandre Raphalen et François Turpin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × trois =