Sélectionner une page

A l’approche de Noël, l’acquisition d’un chien, vraie bonne idée ?

Christine Lacroix reçoit Laurence Penhoat éducatrice comportementaliste canin félin, Nadine Legros, éleveuse de Fauve de Bretagne et Sonia Dupuy, éleveuse de Saint-Bernard et de Bouledogue Français

La rubrique adoption en collaboration avec l’association WAMAKA : Patricia Martinez 06 88 79 28 78

Cézanne, femelle croisée Bouledogue américain/ Pointer 2 ans

 

Céline Silhol, soigneuse animalière en refuge, propriétaire de chiens adoptés, famille d’accueil pour des chiens abandonnés, absente à l’émission témoigne

Je suis la maitresse comblée de 3 chiens et 2 chats tous adoptés au sein du refuge où je travaillais ou via une association. Cela a toujours été pour moi une évidence que mes compagnons soient issus d’une adoption qui a du sens. Mes loulous représentent bien, à eux 5, les chats et chiens : n’oublions pas les chats adoptés trop facilement et abandonnés avec encore moins d’égards que nos amis chiens, qui hantent les refuges.
Démone est une chienne des rues, prise en charge par le refuge suite au décès de son maitre sdf, adopté il y a 9 ans, cela faisait 3 ans qu’elle patientait en refuge. Trop grosse, trop noire, très indépendante elle s’était résignée à finir en refuge.
Hayden dit p’ti bidou, retiré à son propriétaire car détenu illégalement et maltraité. Un loulou qui m’a demandé beaucoup de force et de patience pour lui rendre la vie belle et sereine.
Doudounne adoptée grâce à Christine et à l’association Wamaka, achetée en salon du chiot et puis mise de côté car la vie de ses propriétaires ne leur laissait plus le temps de s’en occuper.
Et mes deux chatchats, l’un porteur du fiv et l’autre trouvé bébé dans une poubelle, tous les deux condamnés et qui aujourd’hui me rendent la vie jolie grâce à leur présence.
Tout cela pour dire qu’il n’y a vraiment aucune raison pour adopter en refuge ou en association ! Les loulous y sont souvent abimés, traumatisés, plus âgés souvent moins racés aussi. La seule motivation doit être la conviction que cette adoption-là a du sens. Les loulous de refuge ont cette force dans les yeux, cette envie d’y croire, cette volonté de faire confiance à l’humain malgré tout. Ils ont aussi cette reconnaissance éternelle, ce lien très fort avec l’humain qui un jour leur a tendu la patte. L’ adoption en refuge demande du temps, de la patience et de la bienveillance mais quelle joie le jour où votre lien avec votre loulou est acquis.
Trop vieux, trop gros, trop contraignants, trop aboyeurs…. Ils ne sont les chiens de personne, personne ne les connaît, personne ne les attend. Hantant les refuges et soupirant en silence… A l’affût du moindre regard, de la moindre attention ils sont là à attendre, à y croire quand même…Abimés par des années d’inexistence, de vies en jardin, de journées en cage, c’est vrai qu’ils ont pour certains pris des petites manies, des sales manies direz-vous… Pourtant au départ vous le vouliez tant ce petit chiot, payant parfois le prix fort pour l’avoir à vos côtés ! Et puis le temps passant, les enfants grandissant il est devenu beaucoup moins intéressant ce petit animal… Il faut dire qu’on ne vous avait pas toujours dit qu’un chien c’est du temps, de l’énergie, TOUS les jours, même en hiver même sous la pluie… Qu’un chien c’est de l’argent : les croquettes, les soins
ça ne coute pas rien… Qu’un chien c’est de l’amour qu’il faut savoir donner pour rien, pas toujours évident de nos jours!!
De guerre lasse, vous l’aviez confié à un refuge ou à une association, ils sont devenus les gardiens de ces loulous abimés … Ces chiens de personne, croisent toujours la route d’un humain bienveillant, patient et prêt à beaucoup pour leur offrir une nouvelle vie… Un humain qui leur fait confiance et qui leur donne le droit et la joie d’exister enfin 😍