Il était une fois un écrivain : Martin Suter, mai 2014

Lire
Teaser-Martin-Suter4-jpg_2-6923178-imageData-5127153Valérie Mazeau et Daniel Raphalen présentent deux ouvrages de l’écrivain suisse Martin Suter:  « Le dernier des Weynfeldt » et « La face cachée de la lune.
Martin Suter est un écrivain suisse alémanique d’expression allemande.Après avoir travaillé dans le domaine de la publicité, période pendant laquelle il était déjà l’auteur de reportages pour des magazines (notamment GEO) et la télévision, il a décidé de se consacrer à l’écriture (de romans) dès 1991.
De 1992 au début 2004, il a signé la chronique Business Class dans l’hebdomadaire sur papier journal Die Weltwoche, colonne qui, depuis, a été transférée dans le supplément hebdomadaire Das Magazin du quotidien Tages-Anzeiger. Pour ces textes, dont certains ont été publiés sous forme de recueil en allemand, il a reçu en 1995 le Prix autrichien de l’industrie.
Pour son roman Small World, il a reçu, en 1997, le Prix du canton de Zurich et, en 1998, le Prix du premier roman étranger.
Son succès international – de très nombreuses traductions – lui a permis d’aller vivre de manière permanente à Ibiza et au Guatemala avec son épouse Margrith Nay Suter, qui est architecte.
En 2007, il écrit trois textes pour Stephan Eicher sur son album Eldorado : Weiss Nid Was Es Isch, Charly et Zrügg Zu Mir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 4 =