Chronique d’un livre annoncé : « La chambre bleue » de Georges Simenon.

Lire

SimenonTony Falcone et Andrée Despierre, qui s’étaient perdus de vue depuis la fin de leur enfance, sont devenus amants un soir de septembre. Au cours des mois qui suivent, ils se retrouveront huit fois dans la « chambre bleue » à l’Hôtel des Voyageurs, tenu par le frère de Tony, à Triant, ville proche de Saint-Justin, où ils habitent l’un et l’autre. Le 2 août, il s’en faut de peu que le mari d’Andrée ne surprenne par hasard les amants. Tony prend peur : jamais plus, il n’ira retrouver sa maîtresse…

Georges Simenon (1903-1989)

Une chronique proposée par Gwenaëlle Moullec Le Thérisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 4 =